Accéder au contenu principal

Sécurité: l'armée française s'inquièterait pour ses serveurs IBM/Lenovo

Les militaires français regretteraient-il d'avoir signé avec IBM pour des serveurs destinés à leurs datacenters ? Selon Le Canard Enchaîné, certains d'entre eux s'inquiéteraient que les matériels concernés par un récent contrat, fassent partie de l'activité bientôt cédée au Chinois Lenovo par le géant américain.
L'armée française aurait passé, le 19 mai 2014, un marché auprès d'IBM et de l'intégrateur Computacenter, pour la fourniture de serveurs X86 avec système de stockage et sauvegarde. Ce contrat aurait été conclu pour des raisons financières par le ministère de la Défense, soumis à des contraintes budgétaires grandissantes.
« Un serveur sert à stocker des données et à envoyer des fichiers d'un ordinateur à l'autre. C'est une porte d'entrée idéale pour siphonner les données » explique un expert, cité par l'hebdomadaire satirique.
Les craintes françaises d'un cyberspionnage  d'origine chinoise sont-elles pour autant fondées ? La cession de l'activité serveurs d'entrée de gamme d'IBM à Lenovo sera, de toute façon, examinée à la loupe par les autorités américaines via le comité des investissements étrangers.
L'Amérique n'a pas encore autorisé la cession des serveurs IBM à Lenovo

La suspicion vis à vis de la Chine sur ses velléités (avérées ou pas) de mener des cyberattaques visant les organisations américaines, reste vivace outre-Atlantique. L'autorisation de cette cession pourrait donc être assortie de conditions draconiennes par les Etats-Unis.

En France, l'Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) interviendrait à son niveau, puisque le contrat d'équipement concerné implique le ministère de la Défense.

L'agence gouvernementale ne manquerait-elle pas de scruter les plates-formes matérielles IBM/Lenovo avant qu'elles ne soient installées dans les datacenters de l'armée française ?

Ces craintes d'un cyberespionnage venu de Chine par le biais des équipements informatiques ou télécoms installés sur le territoire font écho au rapport du sénateur Jean-Marie Bockel.

En 2012, ce document préconisait le banissement de l'importation de matériels chinois pour les réseaux stratégiques de la France. Les serveurs sont-ils concernés par cette mise à l'index ?

source : http://www.01net.com/editorial/621632/securite-larmee-francaise-sinquieterait-pour-ses-serveurs-ibm/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un million de comptes Google compromis à cause d’un virus sur mobiles

Le spécialiste en sécurité informatique CheckPoint a découvert un nouveau malware qui infecterait plus de 13.000 smartphones Android par jour par le biais de fausses applications. L’équipe de recherche de Check Point avait déjà rencontré le code de Gooligan dans l’application malveillante SnapPea l’année dernière. En août 2016, le logiciel malveillant est réapparu sous la forme d’une nouvelle variante et aurait depuis infecté plus d’un million de smartphones Android à travers le monde. Selon CheckPoint, 57% des appareils infectés seraient situés en Asie, et seulement 9% en Europe. Le danger ici vient du fait qu’une fois installé, le malware est capable de “rooter” la machine et de dérober les adresses email et les jetons d’authentification qu’elle stocke. Concrètement, plus d’un million de comptes Google auraient ainsi été compromis. Outre dérober les informations, les pirates profitent également du piratage pour générer des revenus frauduleux en installant des applica…

Sécurité informatique : peut-on faire appel au Big Data ?

Jusqu’à présent, le sujet des Big datas n’était qu’un sujet d’actualité, un sujet à la mode. Mais de plus en plus d’entreprises ont saisi cette opportunité, les grandes entreprises, à hauteur de 30% mais aussi, les PME, à hauteur de 12%, selon une étude réalisée par l’éditeur SAS. Car le Big Data n’en fini pas de faire rêver tant les opportunités sont importantes. De l’analyse des données clients, à la simulation des flux d’achats et des habitudes de dépenses, les possibilités d’utilisation et d’interrogations des données sont riches en déclinaisons. Mais qui dit “Big Data” dit également problématiques de sécurité. Car avec les Big Data, le périmètre de l’entreprise s’est élargi du point de vue des entrées et des sorties des données avec des utilisateurs plus mobiles, des données qui transitent par Internet et le Cloud Computing et le Saas qui repositionnent le SI hors de l’entreprise.

De nombreux utilisateurs de TeamViewer victimes de piratages

De nombreux utilisateurs ont été victimes de piratages au travers du logiciel TeamViewer. Selon les responsables du logiciel la brèche ne viendrait pas de leur système. Depuis plusieurs jours, des utilisateurs de TeamViewer, un logiciel permettant de prendre le contrôle à distance d’un autre ordinateur, se plaignent d’être victimes de piratages. Cependant le problème ne viendrait pas du logiciel lui-même mais du vol d’identifiants et de mots de passe sur d’autres services tels que Tumblr, Myspace ou encore Linkedin.
TeamViewer au cœur de plusieurs piratages La semaine dernière, TeamViewer a connu des problèmes de fonctionnement. Le logiciel a en fait été victime d’une attaque DDOS de grande ampleur qui a paralysé son système pendant quelques heures. Suite à cette attaque, certains utilisateurs se sont plaints d’avoir subi une intrusion dans leur ordinateur, des pirates auraient réussi à prendre le contrôle de leur machine et voler des informations confidentielles. Pourtan…