Accéder au contenu principal

Google riposte contre la censure et l'espionnage en cryptant les requêtes de ses internautes

Google commence à chiffrer les recherches de ses utilisateurs afin de protéger leur vie privée et pour une meilleure protection contre les pirates et les actes de surveillance des gouvernements.



Un article du Washington Post affirme que le géant du web a commencé à chiffrer systématiquement la recherche en Chine en Février pour protester contre la censure du gouvernement intense dans le pays, un protocole souvent appelé le Grand pare-feu. Il empêche ainsi les gouvernements de récupérer des requêtes de recherche pour les mots clés suggérés lorsque les gens recherchent des informations concernant des sujets sensibles, comme par exemple le massacre de Tiananmen.

Les pays ont encore la possibilité de bloquer les services de Google, mais partout où la recherche Google peut être utilisée, elle fournira individuellement aux utilisateurs une protection ciblée contre les gouvernements pour des recherches sur des sujets sensibles .

La décision de Google est seulement d'élargir le fossé creusé entre l'entreprise et le gouvernement chinois. Le président de l'exécutif de Google, Eric Schmidt a déjà engagé la société à travailler pour mettre fin à la censure du gouvernement et en 2010, la société a déménagé son centre d'opération chinois à Hong Kong. Google ne représente plus de 5% du marché de la recherche du pays, avec la majorité des utilisateurs utilisant le service Baidu.

Il y a bien une feuille de route pour déployer le chiffrement au niveau mondial, bien que le calendrier n'a pas été détaillé publiquement. La décision de commencer à chiffrer les recherches vient comme une conséquence directe des révélations d'Edward Snowden et des actes de surveillance de la NSA sur le trafic web.

source : http://www.eparsa.com/index.php/news-insolite/item/2771-google-riposte-contre-la-censure-et-l-espionnage-en-cryptant-les-requetes-de-ses-internautes.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un million de comptes Google compromis à cause d’un virus sur mobiles

Le spécialiste en sécurité informatique CheckPoint a découvert un nouveau malware qui infecterait plus de 13.000 smartphones Android par jour par le biais de fausses applications. L’équipe de recherche de Check Point avait déjà rencontré le code de Gooligan dans l’application malveillante SnapPea l’année dernière. En août 2016, le logiciel malveillant est réapparu sous la forme d’une nouvelle variante et aurait depuis infecté plus d’un million de smartphones Android à travers le monde. Selon CheckPoint, 57% des appareils infectés seraient situés en Asie, et seulement 9% en Europe. Le danger ici vient du fait qu’une fois installé, le malware est capable de “rooter” la machine et de dérober les adresses email et les jetons d’authentification qu’elle stocke. Concrètement, plus d’un million de comptes Google auraient ainsi été compromis. Outre dérober les informations, les pirates profitent également du piratage pour générer des revenus frauduleux en installant des applica…

De nombreux utilisateurs de TeamViewer victimes de piratages

De nombreux utilisateurs ont été victimes de piratages au travers du logiciel TeamViewer. Selon les responsables du logiciel la brèche ne viendrait pas de leur système. Depuis plusieurs jours, des utilisateurs de TeamViewer, un logiciel permettant de prendre le contrôle à distance d’un autre ordinateur, se plaignent d’être victimes de piratages. Cependant le problème ne viendrait pas du logiciel lui-même mais du vol d’identifiants et de mots de passe sur d’autres services tels que Tumblr, Myspace ou encore Linkedin.
TeamViewer au cœur de plusieurs piratages La semaine dernière, TeamViewer a connu des problèmes de fonctionnement. Le logiciel a en fait été victime d’une attaque DDOS de grande ampleur qui a paralysé son système pendant quelques heures. Suite à cette attaque, certains utilisateurs se sont plaints d’avoir subi une intrusion dans leur ordinateur, des pirates auraient réussi à prendre le contrôle de leur machine et voler des informations confidentielles. Pourtan…

Alerte Cisco : faille de sécurité sur certains modems et routeurs

La fonction d’accès à distance de certains appareils Cisco, plutôt destinés aux particuliers, souffre d’une vulnérabilité permettant la prise de contrôle par Internet. Quels sont les modèles concernés ? Comment réparer cette faille ?

Comme de nombreux routeurs, les équipements Cisco proposent une fonction de gestion à distance, via un accès web en HTTPS (HTTP sécurisé). Mais malheureusement, cet accès chiffré ne suffit pas à sécuriser complètement une connexion distante : l’exploitation d’un bug par dépassement de tampon (buffer overflow) peut permettre à un pirate d’accéder au routeur, sans saisir d’identifiant ou de mot de passe, et d’en prendre le contrôle. Concrètement, il suffit d’injecter du code malveillant dans les champs d’identification, au delà du nombre de caractères normalement accepté. Cette vulnérabilité a été dévoilée par l’entreprise Cisco elle-même, le 16 juillet dernier. Quels sont les modems et routeurs concernés ? Les matériels impactés correspondent à des modems …