Accéder au contenu principal

Pour Microsoft, une des principales menaces de sécurité s’appelle… Windows XP

A l’approche de la fin de l’année, Microsoft nous livre huit prédictions sur l’évolution des menaces qui façonneront l’état du marché de la sécurité en 2014. Huit prédictions formulées par des experts en sécurité issus de différents programmes et services de l’éditeur de Redmond (Trustworthy Computing et Microsoft Security Response Center, essentiellement).

Nécessité d’harmoniser l’approche de la cyber sécurité à l’échelle planétaire, de réduire les interruptions de services en ligne dues aux erreurs humaines d’administration, ou encore augmentation des risques de cyber-attaques dans le cadre de la Coupe du monde de football au Brésil constituent les premières prédictions que nous livre Tim Rains, directeur du programme Trustworthy Computing, sur leblog TechNet de l’éditeur.

Prédiction n° 6 : Windows XP

Mais Microsoft ne pouvait passer sous silence une menace peut-être plus grande encore que les méthodes de social engineering de chasse aux mots de passe ou la montée en puissance des ransomware : j’ai nommé Windows XP.

Dans sa prédiction n°6, l’éditeur rappelle en effet qu’il mettra fin au support de son OS. Ce qui signifie que les utilisateurs de Windows XP ne recevront plus de mise à jour de sécuritéet autres correctifs logiciels, et n’auront plus accès à une assistance en ligne, qu’elle soit gratuite ou payante. Pour la plus grande joie des pirates.

Un tiers des PC de la planète concernés

Cette décision pourrait être négligeable (quoique) si elle ne concernait qu’une poignée d’acharnés accrochés à l’OS vieillissant comme un député à son siège parlementaire. Mais, au dernier pointage, Windows XP opère toujours sur près d’un tiers des PC de la planète (lireWindows XP équipe toujours près d’un PC sur 3 dans le monde). Ce qui risque de poser un sérieux problème de sécurité dès le 8 avril prochain, date de la fin du support par Microsoft.

Inutile de revenir sur les raisons qui poussent Microsoft à négliger 30% des postes informatiques dans le monde mais l’entreprise prévient que sa « vénérable plate-forme, construite au siècle dernier, ne sera pas en mesure de suivre le rythme des attaquants, et que toujours plus de systèmes Windows XP seront compromis ».

Une invitation à la migration

Notons au passage que, lancé en 2001, Windows XP n’est pas une plate-forme du siècle dernier mais bien du 21e. Quoi qu’il en soit, la seule solution efficace aux yeux de Microsoft pour éviter des exploitations en masse de failles systèmes (qui ne manqueront pas d’êtrerevendues à prix d’or) est de migrer vers une version maintenue de l’OS, Windows 8 ou, à défaut, Windows 7.

Il n’est pourtant pas certain que les millions d’utilisateurs concernés suivent l’invitation à migrer. Le rythme d’abandon de Windows XP se montre modéré. L’OS occupait près de 39,51% du parc en janvier 2013 et 31,22% en novembre, selon NetMarketShare. A ce rythme, il est peu probable que Windows XP ait déserté la planète dans 4 mois, d’autant qu’il faudra immanquablement changer de machine pour profiter pleinement des fonctionnalités des nouveaux OS de Microsoft au regard des configurations requises (ne serait-ce qu’en terme de besoin mémoire et de puissance graphique).

Un coup de bluf ?

Reste à savoir si, face aux menaces de sécurité que représente la fin du support de Windows XP, Microsoft maintiendra son ultimatum mettant fin à toute forme de support dès avril 2014. Au regard du billet de Tim Rains, cela a tout l’air d’en prendre le chemin…


Source : http://www.silicon.fr/windows-xp-menace-securite-microsoft-91493.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un million de comptes Google compromis à cause d’un virus sur mobiles

Le spécialiste en sécurité informatique CheckPoint a découvert un nouveau malware qui infecterait plus de 13.000 smartphones Android par jour par le biais de fausses applications. L’équipe de recherche de Check Point avait déjà rencontré le code de Gooligan dans l’application malveillante SnapPea l’année dernière. En août 2016, le logiciel malveillant est réapparu sous la forme d’une nouvelle variante et aurait depuis infecté plus d’un million de smartphones Android à travers le monde. Selon CheckPoint, 57% des appareils infectés seraient situés en Asie, et seulement 9% en Europe. Le danger ici vient du fait qu’une fois installé, le malware est capable de “rooter” la machine et de dérober les adresses email et les jetons d’authentification qu’elle stocke. Concrètement, plus d’un million de comptes Google auraient ainsi été compromis. Outre dérober les informations, les pirates profitent également du piratage pour générer des revenus frauduleux en installant des applica…

De nombreux utilisateurs de TeamViewer victimes de piratages

De nombreux utilisateurs ont été victimes de piratages au travers du logiciel TeamViewer. Selon les responsables du logiciel la brèche ne viendrait pas de leur système. Depuis plusieurs jours, des utilisateurs de TeamViewer, un logiciel permettant de prendre le contrôle à distance d’un autre ordinateur, se plaignent d’être victimes de piratages. Cependant le problème ne viendrait pas du logiciel lui-même mais du vol d’identifiants et de mots de passe sur d’autres services tels que Tumblr, Myspace ou encore Linkedin.
TeamViewer au cœur de plusieurs piratages La semaine dernière, TeamViewer a connu des problèmes de fonctionnement. Le logiciel a en fait été victime d’une attaque DDOS de grande ampleur qui a paralysé son système pendant quelques heures. Suite à cette attaque, certains utilisateurs se sont plaints d’avoir subi une intrusion dans leur ordinateur, des pirates auraient réussi à prendre le contrôle de leur machine et voler des informations confidentielles. Pourtan…

Webex 25 juin Top 10 des vulnérabilités par ITRUST

Exclusif ! Retour d’expérience des 7 dernières années d’audit intrusif : les 10 failles qui correspondent à 99% des failles de sécurité dans les entreprises.


Comment sécuriser vos données informatiques par l’application de bonnes pratiques, simples.

Ce n’est pas une surprise, ce début d’année 2014 a encore été riche en actualité concernant la cybercriminalité. Cette criminalité est d’ailleurs devenue un enjeu stratégique pour toutes les entreprises PME ou grands comptes. Les budgets ne pouvant pas suivre cette augmentation de risque, il nous a semblé pertinent d’expliquer comment une entreprise peut se sécuriser simplement par la mise en place de bonnes pratiques essentielles.

Cette conférence dresse le panorama des 10 vulnérabilités les plus rencontrées, lors de nos audits, accompagné d’études de cas.

Corriger ces 10 vulnérabilités essentielles permettrait d’élever grandement le niveau de sécurité d’une organisation

Julien Lavesque, directeur technique d’ITrust, vous expliquera lesqu…