Accéder au contenu principal

Quelles sociétés protègent le mieux vos données ?

Inutile de préciser une fois encore à quel point la protection des donnéesutilisateurs est importante tant les cybervols sont fréquents. Si chaque utilisateur peut, dans une certaine manière, contribuer à leur protection, chaque société se doit de mettre en place une sécurité digne de ce nom. Petit état des lieux concernant les plus grandes entreprises IT.





Eu égard aux récentes affaires d’espionnage, et à toutes celles dont ne nous ne sommes pas au courant, il convient de prendre le problème de la sécurité – que ce soit face aux « simples hackers » ou aux institutions gouvernementales comme la NSA – à bras le corps. Heureusement, les technologies actuelles permettent de mettre de nombreux bâtons dans les roues à quiconque souhaiteraient voler des données.
Cette étude en réunit cinq, parmi les plus importantes, et a tenté d’apprécier leur mise en place chez les plus grandes sociétés du Web. Tout le monde connaît le HTTPS, ce protocole sécurisé utilisé pour les transactions bancaires par exemple. Le HTTP Strict Transport Security (HSTS) permet, lui, de remettre les points sur les i à l’utilisateur, en lui déclarant expressément de communiquer de manière sécurisée (HTTPS par exemple).
Des communications cryptées avec les serveurs, c’est bien, mais si les différents serveurs ne communiquent pas entre eux de manière sécurisée, tout cela est bien inutile. Il s’agit ici de la première colonne du tableau – crypter tout échange interne entre les divers éléments de l’infrastructure -.
STARTTLS permet notamment de crypter un type d’échange bien particulier, et très courant sur le Net, les communications par email. Pour fonctionner, il faut cela dit que les deux fournisseurs de service de messagerie l’implémentent. Sinon, la communication ne sera pas cryptée. Autrement dit, plus nombreux seront les fournisseurs à l’utiliser, plus nos emails seront à l’abri des yeux indiscrets.
Dernière mesure, la confidentialité persistante (forward secrecy ou perfect forward secrecy, PFS) qui garantit que la découverte par un adversaire de la clé privée d’un correspondant (secret à long terme) ne compromet pas la confidentialité des communications passées.
Et à ce petit jeu, on note 5 excellents élèves: Dropbox, Google, SpiderOak (stockage de fichiers dans le cloud) and Sonic.net (FAI). D’autres travaillent à implémenter certaines de ces cinq mesures, on pense par exemple à twitter et Yahoo!. Espérons en tout cas que les grandes sociétés du Web s’y intéressent pour éviter que nos données soient accessibles sans notre consentement à des yeux indiscrets.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un million de comptes Google compromis à cause d’un virus sur mobiles

Le spécialiste en sécurité informatique CheckPoint a découvert un nouveau malware qui infecterait plus de 13.000 smartphones Android par jour par le biais de fausses applications. L’équipe de recherche de Check Point avait déjà rencontré le code de Gooligan dans l’application malveillante SnapPea l’année dernière. En août 2016, le logiciel malveillant est réapparu sous la forme d’une nouvelle variante et aurait depuis infecté plus d’un million de smartphones Android à travers le monde. Selon CheckPoint, 57% des appareils infectés seraient situés en Asie, et seulement 9% en Europe. Le danger ici vient du fait qu’une fois installé, le malware est capable de “rooter” la machine et de dérober les adresses email et les jetons d’authentification qu’elle stocke. Concrètement, plus d’un million de comptes Google auraient ainsi été compromis. Outre dérober les informations, les pirates profitent également du piratage pour générer des revenus frauduleux en installant des applica…

Sécurité informatique : peut-on faire appel au Big Data ?

Jusqu’à présent, le sujet des Big datas n’était qu’un sujet d’actualité, un sujet à la mode. Mais de plus en plus d’entreprises ont saisi cette opportunité, les grandes entreprises, à hauteur de 30% mais aussi, les PME, à hauteur de 12%, selon une étude réalisée par l’éditeur SAS. Car le Big Data n’en fini pas de faire rêver tant les opportunités sont importantes. De l’analyse des données clients, à la simulation des flux d’achats et des habitudes de dépenses, les possibilités d’utilisation et d’interrogations des données sont riches en déclinaisons. Mais qui dit “Big Data” dit également problématiques de sécurité. Car avec les Big Data, le périmètre de l’entreprise s’est élargi du point de vue des entrées et des sorties des données avec des utilisateurs plus mobiles, des données qui transitent par Internet et le Cloud Computing et le Saas qui repositionnent le SI hors de l’entreprise.

De nombreux utilisateurs de TeamViewer victimes de piratages

De nombreux utilisateurs ont été victimes de piratages au travers du logiciel TeamViewer. Selon les responsables du logiciel la brèche ne viendrait pas de leur système. Depuis plusieurs jours, des utilisateurs de TeamViewer, un logiciel permettant de prendre le contrôle à distance d’un autre ordinateur, se plaignent d’être victimes de piratages. Cependant le problème ne viendrait pas du logiciel lui-même mais du vol d’identifiants et de mots de passe sur d’autres services tels que Tumblr, Myspace ou encore Linkedin.
TeamViewer au cœur de plusieurs piratages La semaine dernière, TeamViewer a connu des problèmes de fonctionnement. Le logiciel a en fait été victime d’une attaque DDOS de grande ampleur qui a paralysé son système pendant quelques heures. Suite à cette attaque, certains utilisateurs se sont plaints d’avoir subi une intrusion dans leur ordinateur, des pirates auraient réussi à prendre le contrôle de leur machine et voler des informations confidentielles. Pourtan…